un gang de cambrioleurs arrêté en flagrant délit par la police



INFO RMC – Des voleurs basés en Seine-Saint-Denis agissaient en famille et ont écumé une bonne partie de la France ces cinq derniers mois, au rythme moyen d’un cambriolage tous les trois jours.

Un trio de voleurs a été interpellé par les policiers de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la PJ parisienne en flagrant délit après de nombreuses surveillances. Depuis le mois d’avril, les suspects ont multiplié les raids dans une dizaine de départements, selon les informations recueillies par RMC. Les enquêteurs leur imputent au moins 51 cambriolages depuis le printemps dernier. Mais ce chiffre pourrait rapidement doubler.

Du Rhône à la Gironde, de l’Aisne à la Vendée, ils jetaient leur dévolu sur des pavillons isolés, sonnaient pour s’assurer que la maison était inoccupée, puis fracturaient la porte et repartaient avec des objets de valeurs, bijoux, maroquinerie de luxe, bouteilles de grands crus ou encore des pièces d’argenterie. Au total, le préjudice dépasse les 250.000 euros selon l’évaluation de la police judiciaire. Mais depuis l’arrestation des suspects, plusieurs brigades de gendarmerie à travers la France ont contacté la PJ car elles soupçonnent ces malfaiteurs d’être responsables d’autres vols par effraction non élucidés.

Cambriolages en famille

C’est au cours d’un de leurs périples que ces cambrioleurs – deux hommes et une femme – ont été interpellés lundi après-midi par les policiers. Discrètement suivis par les enquêteurs, les suspects ont été arrêtés à Vendôme alors qu’ils venaient de cambrioler une maison. Le plus âgé d’entre eux, 50 ans, a déjà été emprisonné en Allemagne pour des faits similaires. Il a aussi fait parler de lui en République tchèque, en Slovaquie et en Espagne.

Arrêté à ses côtés, son fils, âgé d’une vingtaine d’années, est lui aussi bien connu de la police sous huit identités différentes et fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen délivré par les autorités allemandes. Sa petite amie roumaine de 19 ans complète le trio qui n’hésitait pas à enrôler parfois la petite dernière de la famille, une fillette de 11 ans.

A l’issue de leurs gardes à vue, ils ont été présentés au parquet de Bobigny et placés en détention provisoire dans l’attente de leur futur procès. Depuis le début de l’année, les enquêteurs spécialisés dans les affaires de cambriolages au sein de la BRB du “36” ont déjà élucidé près de 200 dossiers d’ampleur de vols par effraction.

[

]

Source link