le comité de suivi demande une “réponse” aux déficits

Le système de retraites français présente un “risque” de déficits “significatifs” à l’avenir, estime le Comité de suivi des retraites (CSR) dans un avis publié jeudi, appelant à “trouver une réponse” sans toutefois prendre parti pour une mesure d’âge.

“Un risque de déficits significatifs” à l’avenir : tel est le constat du Comité de suivi des retraites (CSR) sur le système français des retraites dans un avis publié ce jeudi. Le CSR appelle à “trouver une réponse” à ces problèmes mais ne prend pas parti sur la solution à prendre, notamment la mesure de relèvement de l’âge légal de départ à la retraite.

Cet avis vient une semaine après les sombres projections du Conseil d’orientation des retraites qui prédit un retour rapide et durable aux déficits, alors que le président de la République, Emmanuel Macron, veut réformer le système des retraites.

Différents scénarios testés

L’avis liste plusieurs scénarios, “étant entendu qu’aucun ne peut être indolore pour l’ensemble de la population”. Une hausse des cotisations sociales ou “d’autres types de prélèvements” n’est ainsi pas écartée : “Ce débat est à ouvrir”, juge même le CSR, compte tenu de “la pression” croissante “en faveur d’une redistributivité accrue” “.

De même, la sous-revalorisation des pensions “reste une option d’ajustement”, à condition d’être “assortie de mesures de protection pour les basses retraites”. Mais cette option “pose le problème d’avoir été beaucoup mobilisée” depuis dix ans.

Quant à une éventuelle hausse de l’âge légal ou de la durée de cotisation, il faudrait “assumer” que cela “puisse conduire à une nouvelle réplique de la durée moyenne de la retraite”, souligne le CSR. Cette piste pourrait toutefois être justifiée en la “présentant comme le prix à payer” pour ne pas augmenter les cotisations ni “réduire le niveau de vie” des retraités, ou comme un moyen de “redéploiement de ressources budgétaires” vers “d’autres besoins économiques et sociaux ».

Source link