Le prix des cigarettes va être indexé sur l’inflation, annonce Elisabeth Borne

Invitée de RMC-BFMTV ce lundi matin, Elisabeth Borne annonce que le prix du paquet de cigarettes va être indexé sur l’inflation. Il va donc augmenter.

Elisabeth Borne, la Première ministre, confirme ce lundi matin sur RMC-BFMTV l’augmentation du prix du paquet de cigarettes. “Le prix du paquet de cigarettes va augmenter comme l’inflation. Cela serait paradoxal que la hausse des cigarettes soit moins élevée que l’inflation. Cela voudrait dire que le prix baisserait. Compte tenu de l’impact sur la santé du tabac, cela serait peu compréhensible donc on a prévu d’indexer le prix du paquet de cigarettes sur l’inflation”, explique la Première ministre.

Plus d’informations à venir. Suivez notre direct.

Source link

Louis Aliot annonce sa candidature à la présidence du Rassemblement national

Louis Aliot, maire de Perpignan et vice-président du Rassemblement national, a annoncé au journal l’Opinion sa candidature à la présidence du RN. Un congrès du parti élira le successeur de Marine Le Pen le 5 novembre prochain.

Le maire de Perpignan Louis Aliot a annoncé ce jeudi sa candidature à la tête du Rassemblement national. Dans une tribune au revue L’Opinionil estime avoir la “formation” et la “volonté” nécessaires pour remplir cette fonction.

“A 52 ans, père de famille, docteur en droit, chargé d’enseignement à l’université puis avocat, j’ai la formation et la volonté nécessaire pour assumer mon mandat de maire et une fonction de président de parti”, a affirmé l’actuel vice-président du RN dans une tribune au quotidien L’Opinion.

Pour appuyer davantage sa candidature, le maire de Perpignan a montré qu’il avait “contribué, avec Marine Le Pen et quelques autres, à l’élaboration d’une ligne nationale populaire qui a été validée dans les urnes par une grande partie des Français “, jouant de fait un rôle dans les partitions récentes du parti d’extrême droite, à la présidentielle ou aux législatives.

Un duel avec Jordan Bardella

Jusqu’alors, la présidence du RN était uniquement briguée par l’actuel président par intérim, proche de Marine Le Pen et député européen, Jordan Bardella. Le nom du futur président sera connu le 5 novembre prochain, lors du congrès du parti à Paris. Le vainqueur succède à Marine Le Pen – qui se consacre dorénavant à la présidence du groupe des 89 députés RN à l’Assemblée nationale – et signe la fin de l’ère Le Pen à la tête du parti d’extrême droite.

Ancienne plume de Jean-Marie Le Pen, Louis Aliot est une figure de longue date du parti, contrairement à son concurrent âgé de 26 ans, bien que ce dernier soit aujourd’hui l’une des principales figures médiatiques et politiques du RN.

« L’expérience, la ténacité et la pugnacité seront des qualités essentielles », a avancé Louis Aliot, disant entrer dans une « compétition même » face à Jordan Bardella, qui pour certains incarne un RN « nouvelle génération ».

Les deux hommes se disent sur la même ligne sociale et identitaire, même si Jordan Bardella a davantage mis l’accent sur ce dernier aspect en faisant campagne dans le sud de la France, sur les terres d’un certain Eric Zemmour.

“Il faut se réjouir que des talents différents mais unis dans leur amour de la France se présentent à nos militants”, at-il assuré.

Source link

Darmanin annonce 3.000 “étrangers délinquants” expulsés en deux ans et s’en prend au maire de Lyon

En visite à Lyon ce samedi, le ministre de l’intérieur a annoncé des renforts de CRS dans la capitale des Gaules, dévoilé les chiffres d’expulsions d'”étrangers délinquants” et s’en est pris au bilan du maire sécuritaire de Lyon .

Gérald Darmanin entre plusieurs feux. En déplacement dans la ville de Lyon ce samedi, une semaine après les incidents dans le quartier de la Guillotieretrois policiers ont été blessés par une cinquantaine de personnes alors qu’ils interpellaient une personne pour volle ministre de l’Intérieur a multiplié les annonces en matière de sécurité et les critiques au maire de Lyon.

Gérald Darmanin a d’abord échangé avec des riverains du quartier de la Guillotière. Il dit avoir rencontré “des habitants et des commerçants à bout avec des difficultés qu’ils connaissent”. Il a aussi rencontré les trois policiers agressés dans ce quartier le 20 juillet au soir, alors qu’ils tentaient d’interpeller une personne suspectée de vol, au milieu d’une foule qui les a violemment pris à partie.

“J’ai échangé avec les policiers de la Brigade spécialisée de la Guillotière qui se sont fait violemment agresser. Je leur ai exprimé ma confiance et mon soutien, et leur ai désigné la médaille de la sécurité intérieure”, at-il tweeté.

Gérald Darmanin n’a toutefois pas été sur place dans le quartier de la Guillotière, où vendredi soir, un policier de la Bac a été percuté et traîné par un homme en scooter refusant d’obtempérer.

“Les absents ont toujours tort”

Lors de sa visite, le ministre a aussi multiplié les critiques sur la politique du maire écologiste de Lyon Grégory Doucet, notamment en matière de sécurité.

“Les absents ont toujours tort. C’est difficile pour les policiers de ne pas être soutenus par le maire. Je pense que le maire a fait une grave erreur, mais il peut me contacter. Je vais revenir à Lyon début septembre et je l ‘invite à être là”, at-il déclaré.

Il invite le maire à installer des caméras de vidéos-surveillances “qui permettent la résolution d’enquête et permettent de mieux guider les patrouilles”. “Je propose au maire de mettre davantage de caméras et qu’on puisse avoir la main sur ces vidéos-protections”.

Doucet et Darmanin par tweets et médias interposés

Grégory Doucet, qui s’est déplacé à la Guillotière vendredi, a fait savoir qu’il n’assisterait pas au déplacement ministériel : “ce n’est pas de ministre dont nous avons besoin mais de plus d’effectif”, at-il twitté vendredi en demandant 300 policiers nationaux nets en plus.

Gérald Darmanin, qui propose de rencontrer le maire en septembre, a martelé qu’il “ya eu plus de 100 policiers” supplémentaires à Lyon “depuis qu'(il est) ministre”, une “nouvelle CRS à demeure” ainsi que “200 policiers de la PAF” (police aux frontières) qui arriveront en janvier 2023.

Réagissant dans un tweet à ces “nouvelles promesses”, Grégory Doucet a souligné qu’il était “impératif que, cette fois, ses engagements (du ministre) soient suivis d’effet, notamment sur les effectifs”.

3.000 “étrangers délinquants” expulsés en deux ans

Autre annonce du ministre de l’Intérieur, quelque 3.000 “étrangers délinquants” ont été expulsés en deux ans du territoire national, at-il déclaré ouvert lors de sa visite dans la capitale des Gaules pour inaugurer un centre de rétention administrative (CRA) depuis Janvier.

« À la demande du Président de la République, depuis deux ans, sur un expulsé de 3.000 étrangers délinquants », at-il dit lors d’un point de presse à la préfecture du Rhône, sans préciser les nationalités ni les faits reprochés.

“C’est une augmentation sans précédent (…) et on doit continuer à le faire”, a ajouté le locataire de la place Beauvau, qui a annoncé l’ouverture d’un second centre pour début 2023, ce qui portera le nombre de places disponibles dans l’agglomération à 280.

Le ministre a également évoqué son souhait de procéder à la rentrée à des “changements législatifs” à propos des procédures d’expulsion. “À partir de janvier, quand un policier va interpeller un étranger en situation irrégulière, il pourra le mettre au CRA pendant trois mois pour trouver le moyen de l’expulser dans son pays”, at-il indiqué.

Source link