qui est concerné par la “mobilisation partielle” annoncée par Vladimir Poutine?



Vladimir Poutine a annoncé une “mobilisation partielle” de la population pour renforcer l’armée russe en Ukraine. Une annonce qui marque une nouvelle étape dans la guerre en Ukraine.

C’est une nouvelle étape de la guerre en Ukraine, qui a débuté le 24 février dernier. Ce mercredi, Vladimir Poutine a annoncé, dans une allocution télévisée, la “mobilisation partielle” d’une partie de la population face à la menace que créérait les pays occidentaux qui chercheraient à “détruire” la RUssie.

Escalade majeure dans ce conflit, suivant de près l’annonce, ce mardi, de “référendums d’annexion par la Russie”, du 23 au 27 septembre, de quatre régions de l’est et du sud de l’Ukraine contrôlées en partie par Moscou, cette mobilisation partielle est “urgente et nécessaire” selon les mots du président russe.

Jusqu’à 25 millions de personnes mobilisables

Ce premier appel concerne, dans un premier temps, 300.000 personnes, citoyens “en réserve” de l’armée russe, “ceux qui ont déjà servi et qui ont une expérience pertinente”. Selon le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, ce chiffre réprésente “un peu plus de 1%” du nombre de personnes mobilisables en Russie, estimé à 25 millions de personnes.

Ces renforts, selon le ministre, seront déployés pour “consolider et contrôler” l’arrière de la ligne de front “qui fait plus de 1.000 kilomètres” notamment dans les régions concernées par les référendums d’annexion. Signe de l’inquiétude de nombreux Russes, les sites des compagnies aériennes ont été pris d’assaut après l’allocution présidentielle russe. Une pétition en ligne contre la mobilisation a recueilli plus de 200.000 signatures en quelques heures.

Depuis l’invasion russe en Ukraine, la Fédération de Russie a élargi son vivier de soldats. D’abord en comptant sur les volontaires: la Russie a aboli la limite d’âge pour s’engager dans l’armée, la passant à 61 ans et demi, âge de la retraite en Russie pour toute personne volontaire. De plus, la Russie a rétabli le service militaire obligatoire d’un an en avril 2022. 134.500 Russes, de 18 à 27 ans, ont été envoyés en caserne. Le ministère de la Défense avait assuré à l’époque que ces jeunes ne seraient pas envoyés au front.

[

]

Source link