“On est obligé de faire attention”



L’inflation pourrait peser sur les achats de Noël. D’après une étude réalisée cet été, le prix du jouet a déjà augmenté de 13% en un an et cela pourrait continuer. Face à ça, les consommateurs s’adaptent et chacun a sa technique.

Ce Noël ressemblera-t-il aux autres? Cette année, les consommateurs feront un peu plus attention à leurs achats de jouets, à cause de l’inflation, mais ils ne renonceront pas à faire plaisir, selon un communiqué du cabinet NPD publié mercredi.

Selon cette étude, réalisée cet été, le prix moyen du jouet a déjà augmenté de 13% en un an pour atteindre 14,69 euros.

“Cela ne va pas être sans limites. Il y aura donc des choix à faire et forcément on repère dès maintenant, même les prix d’une enseigne à une autre. Il ne faut pas sacrifier Noël mais effectivement dans le contexte actuel, on est obligé de faire attention”, explique Marine, jeune mère de famille qui vit en Haute-Garonne.

Chacun sa technique

Chacun fait à sa façon, en fonction des promotions ou en y réfléchissant à l’avance, par exemple. “On est obligé de l’anticiper. Il y a un budget dédié à Noël et on met de l’argent de côté. Effectivement, une espèce de cagnotte spéciale Noël pour que cela puisse se passer normalement”, note David.

Les parents ou grands-parents peuvent se rassurer. Les magasins ont bien conscience des difficultés et devraient s’adapter: à situation particulière, dispositif particulier.

Vers plus de promotions dans les magasins

“Pour s’adapter au pouvoir d’achat, dont on entend beaucoup parler, la priorité sera d’avoir un maximum de promotions, et je pense qu’on n’en aura jamais autant que cette année dans le catalogue de Noël, y compris sur des produits phares”, affirme Laurène Nivelet, directrice d’un grand magasin de jouets dans la périphérie de Toulouse.

Les promotions poussent aussi les consommateurs à acheter. Des ventes nécessaires car Noël représente 50 à 60% du chiffre d’affaires des magasins de jouets, chaque année.

Jean-Wilfrid Forques (édité par Astrid Bergere)

[

]

Source link