le tireur multirécidiviste condamné à cinq ans de prison



Un homme de 32 ans qui avait tiré samedi au fusil à billes sur un généraliste de SOS Médecins lors d’une visite à domicile, a été condamné ce lundi à 5 ans de prison avec mandat de dépôt.

L’homme qui avait agressé un médecin à Mulhouse, samedi dernier, a été condamné ce lundi à 5 ans de prison avec mandat de dépôt.

Agé de 32 ans, il avait tiré au fusil à billes sur un généraliste de SOS Médecins lors d’une visite à domicile.

“Je me suis agité, il y a un coup qui est parti mais il n’était pas censé partir”, a-t-il tenté d’expliquer, évoquant également un mélange médicamenteux pour soigner une rage de dents, lui ayant fait partiellement perdre son discernement.

“S’en prendre à un médecin libéral, c’est quelque chose d’intolérable”

Une peine exemplaire pour Frédéric Tryniszewski, président de SOS Médecins Mulhouse. “SOS Médecins est satisfait de cette peine, surpris aussi de la gravité de cette peine mais satisfait car s’en prendre à un médecin libéral qui intervient à domicile, c’est quelque chose d’intolérable”, explique-t-il à RMC.

“Nous ne sommes là que pour soigner les gens, leur faire du bien et se faire agresser dans nos fonctions au chevet d’un patient, c’est totalement intolérable et insupportable. Le fait qu’il y ait une mise en détention immédiate va sans doute rassurer le médecin et rassurer notre équipe pour reprendre plus sereinement”, ajoute le praticien.

“C’est une peine sévère qui prend en compte la personnalité du prévenu”

Cette peine, sévère, est un symbole important pour l’avocat de la victime et des parties civiles, Maitre Raphaël Nisand. “Cette peine a le mérite d’être claire et nette. Tout le monde se tiendra pour dit, on n’a pas le droit de s’en prendre à un médecin”, assure-t-il.

“C’est une peine sévère qui prend en compte la personnalité du prévenu, condamné à plusieurs reprises par des cours d’assises pour des faits graves et qui était encore sous probation. Cela ne pouvait pas être toléré et cela ne le devait pas”, ajoute l’avocat.

Récidiviste, déjà condamné à de multiples reprises, notamment en 2014 à 10 ans de prison pour viol sur conjoint et agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans, le trentenaire devra aussi verser un euro symbolique au médecin agressé.

[

]

Source link