le message d’Emmanuel Macron aux victimes de harcèlement scolaire



Le président de la République Emmanuel Macron a adressé, à la veille de la rentrée, un message de soutien aux élèves victimes de harcèlement scolaire, les invitant à se signaler et à en parler à un adulte. À l’école, 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement.

Emmanuel Macron se mobilise contre le harcèlement scolaire. À la veille de la rentrée mercredi soir, le président de la République a diffusé une vidéo de presque trois minutes pour appeler les enfants victimes de harcèlement à en parler.

Le choix du réseau social n’est évidemment pas anodin. C’est sur TikTok, le réseau des jeunes, qu’Emmanuel Macron relaie cette vidéo. Pour s’adresser directement aux élèves: “Je ne veux pas accepter, pas plus que vous, que cette rentrée scolaire soit synonyme de calvaire. Pour près d’un million d’entre vous, reprendre l’école signifie retrouver ces injustices”, lance-t-il.

Un ton sérieux, presque solennel quand Emmanuel Macron évoque le 3018, à la fois un numéro et une application pour les victimes de harcèlement. Il donne aussi un conseil aux victimes de harcèlement: “N’acceptez rien. Je voudrais que dès que cela arrive, vous en parliez à vos parents, à vos camarades de classe, à vos professeurs. Parlez-en, dénoncez-le”, conseille le chef de l’Etat.

“La parole est la clé”

Et ça, c’est le meilleur conseil qu’il aurait pu donner, se réjouit Hugo Martinez, le président de l’association Hugo!, qui lutte contre le harcèlement à l’école. Il en a lui-même été victime: “La parole est la clé de l’issue du harcèlement scolaire”.

Cette prise de parole sur TikTok du président est donc une très bonne initiative selon lui: “Le format et le canal employé ont surpris beaucoup d’enfants et ont permis d’être dans l’efficacité éclair. On espère que ce sera le signal de nombreuses autres avancées à venir”. Il aurait juste aimé qu’Emmanuel Macron rappelle que depuis le mois de février, le harcèlement scolaire est un délit.

12.118.300 élèves, de la primaire au lycée, doivent faire leur rentrée ce jeudi 1er septembre. Parmi eux, 1 enfant sur 10 est victime de harcèlement scolaire.

Martin Bourdin (avec G.D.)

[

]

Source link