le gouvernement aborde avec des pincettes les discussions avec l’opposition



Le sujet brûlant de la réforme des retraites est abordé à Matignon ce mercredi et jeudi. La Première ministre reçoit tous les représentants des groupes parlementaires.

Elisabeth Borne poursuit ses consultations concernant la réforme des retraites. La Première ministre reçoit à partir de ce mercredi et jusqu’à jeudi les représentants des groupes parlementaires à Matignon, au menu des discussions: la réforme des retraites.

Les entretiens ont débuté mercredi avec Aurore Bergé, Jean-Paul Mattei, Laurent Marcangeli et François Patriat, les derniers sont prévus à 18h30 avec Boris Vallaud et Patrick Kanner (PS).

Comment aborder le sujet à l’Assemblée?

Simple amendement dans le budget de la sécurité sociale ou projet de loi en début d’année prochaine? Rien n’est encore arbitré, et les discussions pourraient durer encore quelques temps.

“Nous ne sommes pas pressés”, explique une source au sein de l’exécutif “on peut se donner encore 10 à 15 jours”. Il faut dire qu’une partie de la majorité est vent debout. L‘allié du Modem mené par François Bayrou menace de voter contre la réforme si elle devait passer par un simple amendement. Il est donc urgent de discuter et d’être à l’écoute des groupes parlementaires.

“Nous sommes dans une phase de pré-arbitrage, les rendez-vous d’aujourd’hui seront importants”, explique un ministre. Au sein du gouvernement, certains souhaiteraient même laisser passer la manifestation pour le pouvoir d’achat à l’appel des syndicats le 29 septembre avant la moindre décision.

Mais en réalité tout déprendra d’Emmanuel Macron, une accélération est toujours possible à son retour de New York. La réflexion du Président qui serait, selon un de ses proches, en train d’évoluer et de bouger.

Jérémy Trottin (édité par J.A.)

[

]

Source link