le dossier transféré au pôle “Cold case”



Dix ans après la tuerie de Chevaline, le dossier va être repris par le nouveau pôle dédié aux affaires non élucidées.

Dix ans après, le dossier de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie) va être repris en main. Le dossier encore non résolu est transféré aux magistrats spécialisés du Pôle des crimes sériels et non élucidés, basé à Nanterre. Une nouvelle juge d’instruction va reprendre entièrement le dossier.

Le 5 septembre 2012, les trois corps de la famille Al-Hili, résidant au Royaume-Uni, Saad, le père, Iqbal, la femme, et Suhaila, sa mère sont retrouvés, deux balles dans la tête chacun, et cinq balles pour le père. Les deux filles de la famille, Zainab et Zeena, sont les seules rescapées du massacre. Un cycliste, Sylvain Mollier a aussi été retrouvé mort après avoir reçu sept balles.

Un tout nouveau pôle dédié aux affaires non élucidées

Les circonstances de cette affaire restent, dix ans après, troubles. En juillet dernier, le parquet d’Annecy avait requis le dessaisissement du dossier au profit du tout nouveau pôle “Cold case” de Nanterre, créé le 1er mars dernier. Chose faîte depuis le 20 septembre 2022. Selon le communiqué envoyé à la presse, cette décision “a été motivée par les moyens humaines dédiés spécifiquement au nouveau pôle”. Les investigations restent à la charge de la section de recherche de Chambéry, sous le contrôle des juges d’instruction de Nanterre.

Maxime Martinez avec Guillaume Biet

[

]

Source link