“Ils minimisent complètement” dénonce une maman



Un début d’incendie s’est déclaré dans une crèche du réseau People & Baby, ce mardi, dans le 4e arrondissement de Lyon (Rhône). Il y a trois mois, un bébé avait été empoisonné par une employée, dans un autre établissement du réseau. Alors, ce nouvel incident inquiète les parents.

Une nouvelle crèche du réseau People & Baby est dans la tourmente. Un début d’incendie s’y est déclenché, ce mardi. Situé dans le 4e arrondissement de Lyon (Rhône), l’établissement a été fermé administrativement pendant trois mois, le temps de l’enquête.

Cet incident, qui intervient trois mois après la mort d’un bébé, probablement empoisonné par une employée, dans une autre crèche du réseau, commence à questionner les parents.

“On s’inquiète parce qu’on se demande ce qu’il se passe dans cette crèche. On ne comprend pas qu’il y ait autant d’inadvertances”, déplore la maman d’une petite fille, accueillie dans cet établissement depuis plusieurs mois, au micro de RMC. Le jour de l’incendie, elle a reçu un coup de téléphone.

Aucun blessé

“La police m’a appelée et m’a demandé de venir récupérer mon enfant, en me prévenant qu’il n’y avait rien de grave mais qu’il fallait que je vienne”, ajoute-t-elle.

Les faits se sont déroulés en fin d’après-midi. Des enfants auraient tourné le bouton commandant une plaque électrique sur laquelle étaient posés quelques torchons, qui auraient alors commencé à se consumer, dégageant une “très légère fumée”.

Les deux assistantes seraient alors sorties avec six enfants, mais n’avaient pas pu récupérer quatre autres, restés à l’intérieur, car la porte était bloquée.

Finalement, l’intervention des pompiers a permis de faire sortir les enfants et personne n’a été blessé. Sauf que les parents avaient déjà alerté la direction sur des dysfonctionnements, même si rien de grave ne s’était encore déroulé.

“Il y a eu une période très compliquée”

Depuis quelques mois, c’était compliqué. Il y avait beaucoup de turnover, des gens qu’on voit une journée, dont on sait à peine le prénom. Il y a eu une période très compliquée où j’ai failli partir”, affirme la même maman.

Elle dénonce également le double discours de la direction entre ce qui est dit aux parents et ce qui est dit dans le communiqué. “On me dit que les référentes sont bien conscientes qu’elles ont fait une erreur et qu’elles s’en mordent les doigts”, dit-elle. Alors que dans le communiqué, ils expliquent que “c’est la faute à pas de chance, qu’ils sont dans la réglementation”.

Au lieu de prendre leurs responsabilités de manière adéquate, en fait, on a l’impression d’être rien pour eux. Ils minimisent complètement ce qu’il s’est passé”, déplore la mère de famille. People & Baby estime “illégitime” la fermeture administrative et a déposé un recours.

Vincent Chevalier (édité par Astrid Bergere)

[

]

Source link