Faut-il interdire les claquettes-chaussettes à l’école?



Un collège de Seine-Saint-Denis a décidé de bannir le port du “claquette-chaussette”, pour des raisons de sécurité. Une décision qui clive sur le plateau d'”Estelle Midi”, sur RMC et RMC Story.

La mode des claquettes-chaussettes vient de prendre un coup. Depuis la rentrée, au collège Elsa Triolet de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), il est interdit de venir en “claquette-chaussette”, révèle Le Parisien. La raison? La sécurité des élèves. Selon un enseignant du collège, les élèves peuvent être amenés à manipuler des produits chimiques, notamment en cours de physique-chimie, et s’exposent à des accidents.

“L’école doit être sacralisée”

Une décision qui n’appartient qu’au collège et à son règlement intérieur, alors que la loi ne dit rien à ce propos. Depuis 2004, seule une interdiction des signes et vêtements religieux ostentatoires existe, chaque proviseur étant chargé d’établir les interdits ou autorisations en vigueur dans le règlement intérieur.

Pour Fred Hermel, c’est une bonne décision. “L’école doit être sacralisée et s’habiller respectueusement, ça participe à la reconnaissance de l’autorité de l’école”, estime-t-il ce mercredi sur le plateau d'”Estelle Midi” sur RMC et RMC Story. Il juge également les claquettes-chaussettes pas respectueuses. “On ne va pas à l’école comme on va à la piscine”, ajoute Fred Hermel en se positionnant de nouveau pour le retour de l’uniforme à l’école publique.

“Apprendre à s’habiller à l’école, ça prépare au monde de l’entreprise. Plein de recruteurs te racontent comment certaines personnes arrivent la casquette à l’envers et les pieds sur le bureau”, ajoute Fred Hermel.

“C’est subjectif”

Pour Fatima Benomar, au contraire, c’est “intrigant” qu’un élément vestimentaire “soit aussi “négativement connoté”. “Des chaussettes dans des chaussures, ça passe crème, des sandales ou des claquettes ça passe encore, et la combinaison des deux, j’ai l’impression que c’est un blasphème”, s’interroge-t-elle.

“Que veut dire s’habiller respectueusement? C’est subjectif. Il y a des enfants habillés avec les meilleures marques, des enfants pourris-gâtés qui s’habillent comme en défilé, je n’ai pas l’impression que ce soit plus respectueux, pour le lieu et le prof”, juge Fatima Benomar.

En 2020, l’ancien ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer avait estimé que les élèves des collèges et lycées français devaient se vêtir de façon “républicaine”. Peut-être que la direction du collège Elsa Triolet a jugé les claquettes-chaussettes pas assez républicaines.

[

]

Source link