face à l’insécurité, La Poste suspend la livraison du courrier dans un quartier



À La Bricarde, un quartier de Marseille gangréné par les violences sur fond de trafic de drogue, La Poste a décidé de ne plus livrer ni colis, ni courrier. Au détriment de 2.500 habitants.

Près de 2.500 personnes privées de lettres et de colis, à Marseille. Depuis plusieurs mois, les agents de La Poste n’ont plus le droit de se rendre dans le quartier de La Bricarde (15e arrondissement) pour y distribuer colis et courrier. Face à l’insécurité grandissante dans le quartier où des bandes rivales s’affrontent sur fond de trafic de stupéfiants, les facteurs ne font plus leur tournée.

“Si la sécurité des agents ou des marchandises est en jeu, nous renonçons à distribuer au domicile du destinataire”, assure la direction régionale de La Poste. Impossible désormais de se faire livrer, même en passant par le site internet. “L’adresse ne correspond pas à une zone livrable”, peut-on lire lorsqu’on tape une adresse au sein du quartier sur le site de La Poste.

“Si vous n’êtes pas natifs de La Bricarde, n’y mettez pas un pied”

“Les colis Amazon viennent mais pas La Poste. Amazon, on les laisse passer, pourquoi La Poste ne passe pas?”, s’interroge ce lundi sur RMC Alicia, dont la maman habite dans le quartier. “La racaille qui nous emmerde (sic) ne se lève pas avant 13 ou 14h”, ajoute-t-elle sur RMC et RMC Story. “C’est une catastrophe, ce quartier. Si vous n’êtes pas natifs de La Bricarde, n’y mettez pas un pied. Pourtant, on n’a jamais rien fait à La Poste”, ajoute-t-elle.

“Quand l’Etat ne permet plus à ses citoyens d’accéder à un service public, il est fautif”, dénonce ce lundi sur le plateau d'”Estelle Midi” Pierre-Edouard Magnan, militant associatif.

Le coup de gueule de Samia Ghali

“Tant que l’école continuera à fabriquer des crétins, des voyous, inciviques, parce qu’on ne corrige rien, que l’Etat démissionne, la République s’arrêtera et on aura un territoire sorti de la République, aux mains des voyous”, renchérit le chroniqueur Périco Legasse, très remonté.

De son côté, Sami Ghali la maire adjointe de Marseille, estime que c’est seulement une bonne raison pour pouvoir privatiser. “La direction de La Poste se sert de ce genre d’argument pour fermer partout. Ils ont fermé à La Castelanne, aux Aygalades et maintenant à La Bricarde. Mais si tout le monde fait pareil, c’est quoi après? On ferme les écoles? Et on laisse le quartier aux voyous? Si La Poste a un problème, elle appelle la préfecture de police, le préfet et les élus. Ce qu’elle n’a pas fait. Cette situation l’arrange”, croit-elle savoir.

[

]

Source link