Emmanuelle Wargon annonce que les cuves sont remplies à 88% en France



Invitée d’”Apolline Matin” ce mercredi sur RMC et RMC Story, Emmanuelle Wargon, la nouvelle présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), annonce que les cuves de gaz sont remplies à 88% en France.

C’est l’un des grands enjeux de l’hiver à venir. La France aura-t-elle rempli ses réserves de gaz ? Selon Emmanuelle Wargon, la nouvelle présidente de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les cuves sont “presque” remplies.

“On est un peu au-dessus de 88% de remplissage, ce qui est tout à fait correct, explique l’ancienne ministre du Logement. C’est mieux que nos voisins européens. On vise les 100% de remplissage au début de l’hiver. On est assez confiant sur le fait qu’on y arrivera. On est sur la bonne trajectoire. Il faut être très prudent. Le gazoduc russe s’est de nouveau arrêté pour maintenance. L’équipe de France des grands acteurs de l’énergie se met vraiment en quatre pour faire en sorte qu’on puisse passer l’hiver dans de bonnes conditions, en prix et en sécurité d’approvisionnement. Après, si les entreprises consomment moins, si on éteint un peu la lumière dans les grandes surfaces, ça se passera mieux. Il faut que chacun s’y mette.”

“Ce qui va faire la différence, c’est notre capacité à baisser un peu notre consommation”

“Tous les acteurs travaillent d’arrache-pied pour qu’on n’ait pas de problème d’approvisionnement l’hiver prochain, assure Emmanuelle Wargon. Ça dépend de plusieurs choses. Ça dépend du climat, de la météo, puisque les besoins ne sont pas les mêmes s’il fait plus ou moins froid. Ensuite, ça dépend du programme de maintenance d’EDF pour ses centrales nucléaires. On a un programme qui prévoit le retour à la production d’un certain nombre de centrales. Si ce programme se déroule, ça nous sécurise plus.”

Les Français sont également incités à réduire leur consommation énergétique. “Ce qui va faire la différence, c’est notre capacité à baisser un peu notre consommation, avec cette question de sobriété et d’optimisation, souligne la présidente de la CRE. Essayer de consommer plutôt en heures creuses, pour lisser les pointes. Si tout le monde fait tourner sa machine entre 18h et 20h, c’est le moment où la demande explose et à ce moment-là, on importe. Le marché européen, cette ouverture à la concurrence, nous permet d’importer quand on en a besoin. Et on importe une centaine de jours par an. Si on importe moins souvent, on est plus autonome, plus souverain, et on a moins de problèmes d’approvisionnement.”

[

]

Source link