Diplômée de médecine en Argentine, elle attend depuis plus d’un an pour pouvoir exercer en France



Marina est une médecin argentine installée en France depuis sept ans. Pour pouvoir exercer en France, son diplôme doit être reconnu et validé par le Centre national de gestion. Sa demande a été envoyée il y a plus d’un an et n’a toujours pas été traitée.

Depuis sept ans, Marina, médecin argentine, vit en France. Elle a suivi un Français, avec lequel elle a fait sa vie. Ils se sont installés dans le Vaucluse, en plein désert médical, et elle obtient la nationalité française. Mais pour pouvoir exercer, le diplôme de Marina doit être reconnu par le Centre national de gestion (CNG). L’année dernière, elle envoie tous les documents demandés. Mais près d’un an plus tard, en avril 2022, elle n’a alors aucune nouvelle de son dossier.

“Je n’ai pas de réponse, je n’ai même pas un numéro de suivi pour le dossier. Que ce soit positif ou négatif, j’aimerais juste avoir une réponse parce que je ne sais plus quoi faire. Je voudrais juste pouvoir exercer la profession pour laquelle j’ai passé 14 ans à l’université et pour laquelle je me suis préparé presque la moitié de ma vie.”

A l’époque, l’équipe de “RMC s’engage pour vous” avait contacté le CNG qui nous avait promis de revenir vers Marina rapidement. Cinq mois plus tard, rien n’a bougé: elle n’a toujours aucune nouvelle, pas un coup de fil, pas un mail.

>>> Réécoutez les chroniques de “RMC s’engage pour vous” sur le site et l’appli RMC

Un médecin à la retraite, des patients sans médecin

Pendant que le dossier reste coincé dans les méandres de l’administration, le temps presse. En attendant de pouvoir exercer en tant que médecin, Marina est employée comme assistante médicale dans le cabinet de Stéphane, un généraliste de 67 ans qui aimerait bien prendre sa retraite avant la fin de l’année et confier ses patients à Marina.

Si rien ne bouge d’ici là, le cabinet devra mettre la clé sous la porte. Stéphane à la retraite, Marina se retrouvera au chômage et ses 2.000 patients sans médecin. Ce qui inquiète énormément le futur retraité.

” La solution était la venue de Marina. La solution, elle est là ! À portée de main ! Et pour des raisons incompréhensibles, les autorités ne réagissent pas. Je dors mal pour l’avenir de mes patients car aucun de mes confrères ne prend de nouveau patient. Mes 2.000 patients seraient dans l’impasse pour leur suivi médical. En tant que médecin attaché à ses patients, c’est quelque chose de très, très dur.”

L’équipe de “RMC s’engage pour vous” a bien relancé le CNG. En 24h, ils sont revenus vers nous et nous ont promis d'”accélérer” le traitement du dossier de Marina et de l’appeler dans la semaine. Ce vendredi, elle n’avait toujours reçu aucun coup de téléphone de leur part.

Joanna Chabas avec Maxime Martinez

[

]

Source link