des maires refusent de mettre les drapeaux en berne pour Elizabeth II

Pas de drapeau en berne dans certaines communes. Malgré les appels d’Emmanuel Macron et d’Elizabeth Borne à mettre les drapeaux en berne après la mort de la reine d’Angleterre, certaines polices de la résistance. Et l’assurent, ils ne rendront pas hommage à Elizabeth II.

Emmanuel Macron et Elisabeth Borné ont demandé aux 36.000 maires du pays de mettre les drapeaux de leurs communes en berne pour commémorer le décès de la reine Elizabeth II, jeudi dernier, et aussi lundi prochain, le jour des obsèques. Mais certaines édiles refusent de le faire.

C’est le cas notamment de Patrick Proisy, le maire insoumis de Faches-Thumesnil dans le Nord, ou encore du maire de Bourges (Cher), l’ancien socialiste Yann Galut : “Je comprends le deuil de nos amis anglais et j’y suis extrêmement sensible”, assure-t-il ce lundi sur RMC.

“Mais je ne comprends pas pourquoi la Première ministre de France nous demande à nous, maires républicains de France, de faire cet acte, qui me paraît disproportionné. Que le président de la République exprime ses condoléances, qu’il soit présent à l’ enterrement, cela me paraît normal et légitime, mais nous avons aussi une histoire en France, une histoire républicaine”, explique Yann Galut.

“Je trouverais étonnant qu’on rétablisse l’infraction de lèse-majesté”

Chez les Insoumis, on déplore un hommage à une monarchie. “Je comprends que ce soit compliqué pour un maire ou un maire de mettre un drapeau en berne devant la devise “Liberté, égalité, fraternité” pour une cheffe d’Etat sous forme monarchique”, plaide au micro de RMC Hadrien Clouet, député de La France Insoumise de Haute Garonne.

“La République est particulièrement éloignée de tous les régimes monarchistes et monarchiques puisque nous avons constitué la République française dans une rupture affirmée, volontaire et délibérée avec la monarchie. Je trouverais très étonnant qu’on rétablisse l’infraction de lèse-majesté, 190 ans après sa suppression dans le droit français”, ironise l’élu insoumis.

“Le drapeau en berne, c’est significatif d’un événement qui nous concerne avant tout les Françaises et les Français”, renchérit Yann Galut. “Que d’autres maires français le fassent, c’est leur choix le plus strict. Mais en ce qui me concerne, en tant que maire républicain, je n’ai pas envie de le faire”, a conclu le maire de Bourges.

Source link