Des logements à louer mis aux enchères



C’est une nouvelle méthode pour choisir son locataire qui pourrait faire des petites. L’entreprise Wizi propose de mettre des biens à la location aux enchères. La méthode est encadrée et ne pas va forcément au plus offrant.

Ne dites plus “adjugé, vendu” mais “adjugé, loué” ! L’entreprise Wizi propose de mettre aux enchères non pas les logements à vendre, mais les logements à Louer. En clair, des propriétaires qui pourront choisir leurs locataires en fonction du loyer qu’ils sont prêts à mettre. Comme si ce n’était pas suffisamment compliqué de trouver logement à louer avec une compétition déjà ultra féroce en fonction de nos profils: âge, milieu professionnel, revenus, situation personnelle…, en plus on peut se faire passer devant par quelqu’un qui est en capacité de mettre plus que nous dans son loyer.

Une méthode qui n’augmente pas forcément les loyers

Julien Lozano le fondateur de Wizi est plutôt convaincant car contrairement à ce qu’on pourrait croire, le but n’est pas forcément de permettre aux propriétaires d’augmenter les loyers qu’ils perçoivent. En effet, les enchères sont différentes de d’habitude. Le propriétaire fixe le loyer qu’il souhaite puis les candidats à la location font leurs offres qui peuvent être jusqu’à 20% plus chères mais aussi jusqu’à 20% moins élevées.

Pour le patron de Wizi, le but de la méthode est avant tout de déterminer la vraie valeur locative du bien. Souvent les propriétaires refusaient de baisser les loyers malgré les conseils de leurs gestionnaires quitte parfois à ne pas trouver de locataire du tout. Tout se joue souvent à quelques euros et là le fait de voir ce que les locataires sont réellement prêt à mettre réussit à les convaincre. Dans le Val-d’Oise, en banlieue parisienne, le propriétaire en voulait 670 euros par mois. Il a fini par accepter de le louer 650 euros par mois à un locataire ayant participé aux enchères.

Objectif: la sécurité

Après, le but des propriétaires reste de faire grimper leurs revenus et non pas de les baisser. Sur les propriétaires des 700 annonces déjà mises aux enchères, 72% ont finalement accepté l’offre de loyer la plus élvevée. Mais Julien Lozano pondère ce chifre.
D’abord ils ne cherchent pas tous l’offre la mieux disante: le plus souvent, les propriétaires cherchaient la sécurité et donc les locataires qui resteront le plus longtemps possible. En clair, un cadre supérieur en mobilité professionnel aura beau proposer le loyer le plus élevé, le fait qu’il ne devrait rester que quelques mois jouera forcément contre lui, peu importe son enchère.

L’autre élément mis en avant le patron de Wizi c’est que même lorsque l’offre retenue est au-dessus du loyer proposé au départ, on est bien en dessous des +20% possible. En effet, la moyenne oscille autour de +5% à la hausse et -5 à la baisse 🙂

Marie Coeurderoy (avec MM)

[

]

Source link