combien les Français vont “économiser”



Elisabeth Borne, la Première ministre, a annoncé une limitation de la hausse des prix de l’énergie pour l’année 2023. Un bouclier tarifaire qui va permettre aux Français de faire des économies en limitant l’explosion de la facture des Français.

La Première ministre, Elisabeth Borne, a annoncé ce mercredi dans une conférence de presse une limitation de la hausse des prix de l’électricité et du gaz pour 2023. Un nouveau “bouclier tarifaire” à 15% pour limiter l’explosion des factures pour les Français.

En temps normal, la facture énergétique moyenne d’une famille française qui consomme moyennement représente 135 euros par mois: 80 euros d’électricité et 35 euros pour le gaz. À cela, il faut rajouter la consommation en carburant de l’automobile de la famille. En fonction des estimations, le budget se situe entre 115 et 130 euros par mois pour un véhicule moyenne gamme qui roule environ 13.000 kilomètres par an.

12 euros d’augmentation au lieu de 100 pour l’électricité

Si le bouclier tarifaire n’avait pas été maintenu en 2023, le tarif réglementé de l’électricité, qui concerne sept Français sur dix, aurait augmenté de 100 euros par mois environ. Avec une hausse limitée à 15%, cela fait seulement 12 euros de plus par mois pour un ménage moyen.

Concernant le gaz, sans bouclier énergétique, les tarifs auraient pu bondir de 40 euros par mois. Le bouclier va plafonner cette hausse à 15%. Ainsi, l’augmentation sera plutôt autour de 5 euros. Si votre chauffage est intégralement au gaz, la hausse sera par contre plus sévère: 25 euros de plus sur la facture, au lieu de 200 sans le bouclier. Ces chiffres ne tiennent pas compte du “chèque énergie” exceptionnel qui sera distribué à la fin de l’année, de 100 ou 200 euros, aux familles les plus modestes.

>>> Retrouvez la chronique éco d’Emmanuel Lechypre en podcasts sur le site et l’appli RMC

La fin de la remise sur les carburants

Enfin, sur les dépenses de carburant, la remise de 30 centimes permet à un ménage moyen d’économiser 40 euros par mois selon le cabinet Astéres. A priori, l’aide sur les carburants ne concernera plus que les gros rouleurs et ne sera pas reconduite pour les ménages moyens qui ne roulent pas énormément.

Ainsi, un ménage moyen, ni gros rouleur, ni bénéficiaire du chèque énergie, va gagner mensuellement environ 85 euros sur l’électricité, 35 euros sur le gaz, et perdre 40 euros sur le carburant. Au total, les Français vont économiser autour de 80 euros par mois par rapport à une situation sans bouclier tarifaire.

Emmanuel Lechypre (avec MM)

[

]

Source link