“ce jeu fait partie de ma vie” explique le nouveau “Monsieur Chiffres”



Ancien journaliste à RMC, Stéphane Crosnier devient le nouveau “monsieur chiffres” du jeu de France 3 “Des Chiffres & des Lettres”, ce samedi. Dans la Matinale week-end, il a expliqué son attachement à ce jeu dont il a été candidat.

Il y aura sans doute un peu d’émotion quand, ce samedi à 17h10, Stéphane Crosnier appuiera sur le bouton 3 de sa télécommande pour regarder son jeu favori : Des Chiffres et des Lettres (DCDL). Car cette fois-ci, ce sera derrière le petit écran que se trouvera Stéphane Crosnier.

L’ancien rédacteur en chef de RMC Sport est en effet le remplaçant de Bertrand Renard comme spécialiste des chiffres dans le deuxième plus ancien programme de la télévision française (derrière le Jour du Seigneur et devant Automoto, Thalassa, Stade 2 et Téléfoot). A ses côtés, Blandine Maire, professeure des écoles et ancienne journaliste remplace Arielle Boulin-Prat comme spécialiste des lettres et Laurent Romejko, présentateur historique du jeu depuis 1992. L’éviction des deux précédents spécialistes du jeu a d’ailleurs fait polémique, après un enchaînement de 36 et 47 ans de CDD.

“Toujours joueur dans l’âme”

Invité de la Matinale Week-End de RMC, Stéphane Crosnier explique ce sentiment “particulier” qui transperce “cet ancien candidat, toujours dans l’âme” du jeu de France 3.

“Je passe de l’autre côté de la barrière. DCDL et moi, c’est une grande histoire: ça fait plus de 30 ans que je joue. Ce jeu fait partie de ma vie.”

“J’étais plutôt bon en calcul mental quand j’étais petit, avec l’ardoise et la craie. Après j’ai découvert ce jeu à la télévision, j’avais 12 ans, puis j’ai développé cette passion pour les mots et j’ai adoré les mots. Je me suis inscrit dans un club et j’ai développé cela, j’ai fait des tournois, je suis passé à la télé, en 1989. Puis je suis passé plusieurs fois dans différents tournois”, explique celui qui avait promis à ses parents de passer à la télé. Même si sa sœur se moquait de lui, il y est arrivé.

“Un ancien candidat charismatique”

Patrice Laffont, ancien présentateur de DCDL et désormais producteur de l’émission, explique que Stéphane Crosnier “s’est imposé à l’émission”. “C’est un ancien candidat charismatique, prodigieux en chiffres, brillant dans les nombreux tournois” explique-t-il.

À RMC Sport, ses anciens collègues se souviennent de certaines fois où le jeu passait à la télévision dans la rédaction: “ça va tellement vite dans sa tête, c’est impressionnant”. Pour Stéphane Crosnier, son cerveau “est fait pour ce jeu à force de le pratique pendant plus de 30 ans. Les réflexes sont là. Le cerveau dès que je vois un tirage de lettres ou un nombre, je vais les décomposer ou faire des anagrammes. C’est plus fort que moi.”

“Ce jeu est encré en moi”

Le jeu a de l’avenir assure le nouveau co-animateur qui dévoile la nouvelle formule de l’émission: “l’idée est d’avoir un jeu qui s’instaure, avec un peu plus de légerté, de participation, sans être coincé dans notre enclos et quelques surprises, des nouveautés, avec plus de suspense à la fin avec l’épreuve des mots de la fin” renouvelée.

“Je suis très fier d’avoir rejoint cette aventure. C’est un jeu encré en moi comme beaucoup de Français. J’ai appris à compter, à prendre les mots avec ce jeu. Je suis persuadé que ce jeu a encore cette vocation.” Pour fêter les 50 ans de DCDL, Stéphane Crosnier ne sait pas s’il y aura une émission anniversaire. En tous cas, il en est persuadé, “l’émission a de beaux jours devant elle.”

[

]

Source link