Bouclier énergie, aides… Combien vont coûter les annonces du gouvernement?



Elisabeth Borne et le gouvernement ont annoncé mercredi comment ils allaient aider les Français à affronter la hausse des prix de l’énergie.

Le gouvernement a dévoilé mercredi ses mesures pour lutter contre l’augmentation des prix de l’énergie, avec notamment un plafonnement des hausses des factures de gaz et d’électricité à 15% en 2023, et un chèque énergie de 100 ou 200 euros pour 12 millions de foyers.

“Le quoi qu’il en coûte est bel et bien terminé car ces nouvelles mesures sont ciblées”, explique le ministre de l’Economie et des Finances. Mais elles ont un coût. Ces mesures vont encore coûter des milliards d’euros à l’Etat.

C’est Bruno Le Maire lui-même qui sort la calculette, avec la prolongation du bouclier tarifaire sur le gaz et l’électricité d’abord. Il assure qu’elle sera en grande partie financée par les producteurs d’énergie qui vont devoir reverser une partie de leur rente.

2.2% du PIB pour protéger les Français

Mais le reste à charge sera financé par l’Etat: 16 milliards d’euros au total. Auxquels il faut ajouter 1.8 milliard d’euros déjà budgetés pour le chèque exceptionnel à destination des ménages les plus modestes.

Au total, l’Etat aura dépensé en 2022, 2,2% de son PIB pour protéger les Français et les entreprises de la flambée des prix de l’énergie. “Dans la moyenne des pays européens”, selon Bercy.

Et ça va continuer, le gouvernement laisse la porte ouverte à une prolongation de la remise sur le carburant au delà du 31 décembre, en fonction du prix du baril, et toujours ciblé vers ceux qui travaillent.

Pierrick Bonno (édité par J.A.)

[

]

Source link