Assassinat d’un réfugié afghan à Colmar: une information judiciaire ouverte



Une information judiciaire pour assassinat est ouverte dans le cadre de l’enquête sur la mort d’un réfugié afghan à Colmar, le 14 août dernier. Deux suspects ont été arrêtés et leurs garde à vue prolongées.

Dans un communiqué de presse, la procureure de la République de Colmar annonce l’ouverture d’une information judiciaire du chef d’assassinat après le meutre d’un réfugié afghan, Quayyeem Ahmadzai, tué par balle le 14 août dans une altercation à la suite d’un rodéo urbain.

Le juge est aussi saisi des chefs d’acquisition, détention, cession, sans autorisation, d’une ou plusieurs armes et munitions de calibre B, aggravées par la circonstance de la réunion.

Gardes à vue prolongées

Les gardes à vue des deux principaux suspects de cet assassinat, interpellés ce mardi et ce mercredi, ont été prolongées annonce le parquet qui explique qu’elles pourront faire l’objet d’une nouvelle prolongation supplémentaire par le juge d’instruction, ce jeudi.

Le tireur présumé a un casier déjà bien chargé: à 17 ans, il a déjà six condamnations pour vol, recel et trafic de stupéfiant. Il était sorti de présent il y a quelques semaines. Son complice est soupçonné de lui avoir fourni l’arme de poing.

Le 14 août dernier, Quayyeem Ahmadzai, 27 ans, se rendait faire ses courses quand il croise la route d’un conducteur de scooter qui faisait un rodéo urbain dans cette rue. Alors au téléphone, la victime lui demande de faire moins de bruit. Une dispute éclate entre les deux hommes, le pilote du scooter part puis revient accompagné de sept personnes. L’une d’entre-elle prend alors un pistolet puis touche la victime à la poitrine. Le tireur a pris ensuite la fuite avant d’être retrouvé à Sarcelles, neuf jours plus tard.

Maxime Martinez avec Guillaume Biet

[

]

Source link