Après la sécheresse, des inondations? Pourquoi les hydrologues sont inquiets



Des orages accompagnés de pluies soutenues doivent toucher la France ce mardi. Et après plusieurs semaines de sécheresse, ces pluies pourraient avoir de très lourdes conséquences, pouvant provoquer des inondations, sans bénéfice pour les nappes phréatiques.

De violents orages ont eu lieu lundi dans plusieurs départements, notamment dans la moitié sud. Ce mardi, un nouvel épisode orageux très fortement pluvieux est attendu. Huit départements du sud ont été placés en vigilance orange à cette occasion. Une aubaine après plusieurs semaines de sécheresse ? Pas tout à fait malheureusement.

Des inondations pourraient même succéder au manque chronique d’eau : “Quand vous avez un sol très sec, l’eau n’a pas le temps d’imbiber le sol”, explique à RMC David Labat, professeur en hydrologie à l’université de Toulouse.

“En conditions normales, l’eau va rencontrer un sol déjà humide et on va avoir une perméabilité à l’eau qui va être plus importante et une absorption des sols plus rapide. C’est ce qui permet une recharge de la nappe”, explique-t-il.

“Actuellement, même si on a des orages, c’est comme si on avait de l’eau qui coule sur une plaque d’aluminium”, illustre l’hydrologue.

Une sortie rapide de l’état de sécheresse?

Et cette eau ne va pas recharger tout de suite les nappes phréatiques: ” Avant de pouvoir recharger les nappes phréatiques il faut recharger les sols”, explique Vazken Andreassian, un autre hydrologue. “On pourrait sortir de l’état de sécheresse vite. Mais pour que les nappes et les rivières le ressentent, il faudra attendre un peu de temps, l’automne ou l’hiver”, prévient-il.

En attendant, prudence reste de mise à l’occasion du passage de l’épisode orageux. Surtout si vous habitez le Tarn, l’Aveyron, l’Aude, l’Hérault ou le Gard, les 5 départements placés en alerte orange par Météo France ce mardi: “Il ne faut pas prendre la voiture et ne pas s’engager dans une route inondée car il y a de fortes chances de voir son véhicule emporté”, alerte Sylvain Chave, gestionnaire des risques chez Predict, une société spécialisée dans la prévention des risques naturels.

Les phénomènes dangereux pourraient d’ailleurs se multiplier d’ici la fin de l’année: “Il faudra surveiller cette fin d’été et début d’automne, les mers particulièrement chaudes risquent de créer des phénomènes dangereux”, ajoute Sylvain Chave.

[

]

Source link